En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
France pays France (changer de pays)
              Recherche Avancée                                             Mon compte

THÈMES

Fiche Livre

Téléchargez le livre :  Les Jeux de l'orgueil

Les Jeux de l'orgueil


Claude Sadut
Fenixx Réédition Numérique (Har/po)
Format : PDF sans DRM,ePub sans DRM
6,99



Extrait long     Lire un extrait
RÉSUMÉ DU LIVRE - MOT DE L'AUTEUR - MOT DE L'ÉDITEUR
En lisant Les Jeux de l’orgueil, on est plus que jamais convaincu que la littérature érotique n’existe pas. Il y a tout simplement de la littérature qui, parfois, nous offre de somptueux moments d’érotisme. Le roman de Claude Sadut (un pseudonyme, évidemment), renouvelle avec intensité et raffinement l’argument classique de la servitude consentie. Thérèse C., belle jeune femme des années trente et de la meilleure société et Pierre F., son amant, montent une troublante supercherie : Thérèse se fait engager par Philippe de B., un ami de Pierre, sur sa recommandation, comme femme de chambre dans un château lointainement provincial. Elle deviendra Marie, restera-t-elle Thérèse ? Car c’est bien là l’enjeu extrême qui se dévoile pour elle peu à peu. Entre le récit de Marie et les lettres de Thérèse à son amant, se dessine une réalité qui dépasse le jeu entrepris, où se révèle le chaos magique de l’être qui s’interroge au plus profond de lui-même. Un livre de trouble qui explore les sources secrètes du plaisir, dans un style à l’élégance raffinée ; un des classiques de l’érotisme moderne, paru en 1968 aux Éditions L’Or du Temps de Régine Deforges, et devenu introuvable.


Ceux qui ont été intéressés par Les Jeux de l'orgueil ont aussi consulté :









Contactez-nous

Visitez le site des Éditions Dominique Leroy

Formats et compatibilité

Communiqué de presse : Enfer, la librairie virtuelle de l'érotisme

 Auteur, dessinateur, illustrateur, contactez-nous :